12.10.2017, 10:02  

Chloé, une «Voiceuse» les pieds sur terre

Abonnés
chargement
La Chaux-de-Fonnière Chloé Choffray, ce mercredi après-midi à Entilles Centre, pour marquer du sceau de "The Voice", la 4e saison du Kid's Voice Tour, dans les centre Coop de Suisse.

 12.10.2017, 10:02   Chloé, une «Voiceuse» les pieds sur terre

Kid's Voice Tour - La Chaux-de-Fonnière avait participé en 2014 sur TF1, à «The Voice Kid». Elle était ce mercredi après-midi aux Entilles Centre pour inaugurer la 4e saison du Kid's Voice Tour mis sur pied dans divers centres Coop de Suisse.

Elle a une de ces poignes, quand elle vous serre la main... Aïe! Trump peut se coucher.
Elle, c’est Chloé Choffray, établie avec les siens à La Chaux-de-Fonds. Papa et maman veillent sur elle de près et sont ses plus grands fans.

En 2014, à seulement 13 ans, sa prof de chant à l’école de comédie musicale Evaprod lui proposait de participer à l’émission «The Voice Kid» sur TF1. Non...

Elle a une de ces poignes, quand elle vous serre la main... Aïe! Trump peut se coucher.
Elle, c’est Chloé Choffray, établie avec les siens à La Chaux-de-Fonds. Papa et maman veillent sur elle de près et sont ses plus grands fans.

En 2014, à seulement 13 ans, sa prof de chant à l’école de comédie musicale Evaprod lui proposait de participer à l’émission «The Voice Kid» sur TF1. Non seulement, la jeune fille a alors été retenue, mais elle a ému... Garou. Il fallait le faire.

>> A lire aussi: Une Chaux-de-Fonnière fait craquer Garou à "The Voice"

1er album inauguré à Bikini Test le 17 novembre

Et du chemin, elle en a parcouru depuis. Le 17 novembre, à 20h, à Bikini Test, elle inaugurera son premier album, intitulé «The Start». Un bon début pour un départ dans l’univers de la musique. «Les paroles sont signées Lila, une proche d’un ami de la famille qui m’a connue bébé. L’EP a été enregistré dans un studio de Genève.»

Chloé en train de chanter à Entilles Centre:

Ce mercredi après-midi, d’une voix qui assure, c’est un autre répertoire que le sien qu’elle entonnait dans le cadre du Kid’s Voice Tour. Car oui, ça y est, les castings de la saison 4 ont lieu cette semaine. Chaque jour aux Entilles Centre, à La Chaux-de-Fonds, jusqu’à la fin de cette semaine, les jeunes doués de leurs cordes vocales et âgés de 8 à 16 ans peuvent vivre cette expérience.

Grande finale télévisée

Prestation des finalistes retenus cette semaine aux Entilles: samedi à 14h. Demi-finale les mettant en concurrence: le 17 décembre à Maladière Centre, à Neuchâtel. Puis, grande finale au printemps. Ces deux dernières années, cette ultime étape, réunissant les finalistes des divers centres Coop de Suisse organisant ce concours, a été diffusée sur RTS2.

«Pour savoir si ce sera aussi le cas au printemps 2018, on attend de voir...», informe Jennifer Marchand, coordinatrice des Events pour les Entilles. «Ce concours de chant, je le trouve sympa», explique Chloé Choffray. «Ceux qui craignent de se lancer dans la grosse machine TF1 bénéficient ainsi d’un moyen de se faire connaître, dans la région pour commencer.»

Chloé Choffray, à Entilles-Centre, ce mercredi après-midi,
pour inaugurer la 4e saison du Kid's Voice Tour. Luca Vuitel

Pas la grosse tête 

Et pendant leur prestation sur la scène chaux-de-fonnière, les candidats à voix sont filmés. "Ils repartent avec un DVD de leur prestation, ensuite postée sur internet (réd: www.kidsvoice.ch). Donc, ils bénéficient ainsi d’une certaine visibilité. Et un jury professionnel les évalue, en plus du public invité à ‘liker’les vidéos.»

Bientôt à la fin de ses études au lycée, Chloé n’a pas pris la grosse tête après être passée à la télévision. «J’hésite, à l’avenir, entre me diriger dans une école de chant à Londres, ou poursuivre mes études à l’université, en économie.»

Elle a baigné dans la musique depuis bébé

Depuis qu’elle est née, elle a entendu de la musique et ses parents chanter à la maison.
Ses rapports avec le monde du spectacle? «Le show-biz est un milieu où l’on se piétine volontiers les uns les autres. Ce qui est loin d’être ma tasse de thé. Il faut garder les pieds bien sur terre.»

Les siens sont bien ancrés dans une existence normale. «Mais attraper le melon aurait été facile.» Elle raconte une anecdote. «Quelques minutes avant qu’on ne me voie sur le petit écran, il y a trois ans, j’avais mis mon smartphone sur le mode avion», se souvient-elle. Elle voulait ainsi éviter de recevoir des avis en masse après sa contribution.

Chloé Choffray est encore timide, même devant le public de sa région. Lucas Vuitel

L'avenir? "On verra bien..."

A peine avait-elle rallumé son appareil qu’elle constatait avoir reçu 400 messages, des personnes les plus diverses. «De celles qui me félicitaient à celles qui soudain me trouvaient belle, merveilleuse chanteuse et voulaient me revoir, alors que depuis longtemps je ne les croisais plus...»
Il y avait de quoi perdre le sens des réalités et avoir les chevilles qui enflent. «Pas mon genre!» Envisage-t-elle un futur dans la chanson? «Je prends toujours des cours de chant et également de danse. On verra bien...»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top