20.06.2017, 02:20

Quatre mois de travaux débutent sur le passage de la gare

Abonnés
chargement
1/3  

 20.06.2017, 02:20 Quatre mois de travaux débutent sur le passage de la gare

CORCELLES-PESEUX Dès aujourd’hui, le pont est fermé à la circulation.

Dès aujourd’hui et pendant quatre mois, riverains et automobilistes qui transitent chaque jour par le pont, à côté de la gare de Corcelles-Peseux, devront s’armer de patience. D’importants travaux d’assainissement vont être entrepris sur le passage supérieur de la gare. Mené par le Service des ponts et chaussées (SPCH), le chantier sera réalisé en deux étapes d’une durée de...

Dès aujourd’hui et pendant quatre mois, riverains et automobilistes qui transitent chaque jour par le pont, à côté de la gare de Corcelles-Peseux, devront s’armer de patience. D’importants travaux d’assainissement vont être entrepris sur le passage supérieur de la gare. Mené par le Service des ponts et chaussées (SPCH), le chantier sera réalisé en deux étapes d’une durée de deux mois chacune. Durant la première partie, le pont sera totalement fermé à la circulation, mais il restera accessible aux piétons.

Le passage supérieur de la gare de Corcelles-Peseux, franchissant la route cantonale 174 reliant La Brena à Peseux, a été construit entre 1968 et 1970 en même temps que le pont ferroviaire. La réalisation de ces deux ouvrages avait pour but de supprimer le passage à niveau de la rue de Beauregard (lire ci-dessous). Si des contrôles périodiques ont été menés, il n’y a pas eu de gros travaux d’entretien durant près de cinquante ans. Le SCPH va donc procéder à l’enlèvement des couches d’asphalte et au remplacement de l’étanchéité par un béton fibré à haute performance. «Les déformations constatées sont principalement dues au trafic, très dense à cet endroit», souligne Yves-Alain Meister, chef de l’office des routes cantonales au SPCH.

Chantier à 350 000 francs

Le nombre de véhicules qui transitent quotidiennement par la rue de la Gare, entre le giratoire de la Maison de commune de Peseux et le pont est d’environ 6900. Depuis le giratoire de la Pharmacie au pont, leur nombre avoisine 6800. Enfin, depuis le pont à La Brena, le nombre est de 13 000 véhicules. Le chef d’office signale par ailleurs que «le coût des travaux s’élèvera à 350000francs».

Déviations

Dans un premier temps, les travaux s’effectueront hors trafic, le gabarit de l’ouvrage étant insuffisant pour maintenir une demi-chaussée ouverte lors de son assainissement. Le pont sera par conséquent totalement fermé à la circulation, mais ouvert aux piétons. En revanche, «il sera possible d’accéder à l’avenue Fornachon en descendant la rue de la Gare depuis le giratoire de la Maison de commune de Peseux, chose impossible jusqu’ici», poursuit Yves-Alain Meister. Une modification temporaire mise en place pour mieux répartir le trafic. Des feux de signalisation ont d’ailleurs été installés dans ce but sur la route cantonale 174.

Attention, les automobilistes en provenance du Val-de-Travers et de Corcelles-Cormondrèche, se rendant à La Brena ou à l’avenue Fornachon, seront déviés par le giratoire de la Maison de commune de Peseux. L’itinéraire de déviation sera balisé.

L’arrêt de bus de la gare de Corcelles-Peseux continuera d’être desservi, mais il sera déplacé provisoirement à l’entrée de l’avenue Fornachon. Quant à l’accès à la place de la Gare, il restera en tout temps possible, soit depuis Corcelles, via le giratoire de la Pharmacie, soit depuis le giratoire de la Maison de commune de Peseux.

Deuxième étape dès mi-août

Durant la seconde étape, qui est planifiée dès mi-août, le trafic sur la rue de la Gare – depuis le giratoire de la Pharmacie – sera rétabli. La voie montante en travaux restera, quant à elle, fermée. Le remplacement de la couche de roulement sur la RC 174, depuis le chemin de Courberaye jusqu’au giratoire de la Maison de commune de Peseux, sera également entrepris durant cette deuxième étape. «Sous réserve des conditions Météo, le chantier devrait se terminer au plus tard à fin octobre», conclut Yves-Alain Meister.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top