13.11.2019, 05:30

Fleurier: Phyto 5, des cosmétiques «Swiss made»!

chargement
La rigueur, la précision et la qualité typiquement helvétiques ne font pas merveille que dans l'horlogerie, elles sont aussi le fait des produits cosmétiques, à l'instar de Phyto 5 à Fleurier.

Cosmétique Les femmes – et les hommes! – sont de plus en plus attentives à ce qu’elles se mettent sur la peau. Dans la jungle des produits cosmétiques, certaines marques ont fait le choix du 100% naturel. Installée à Fleurier, Phyto 5 allie médecine traditionnelle chinoise et aromathérapie occidentale. Elle propose également une approche quantique. Découverte.

Dans quelque registre que ce soit, les produits naturels connaissent un succès grandissant. A l’heure où la Fédération romande des consommateurs met en ligne une application capable d’analyser la composition des produits de beauté, la cosmétique apparaît comme un secteur en pleine évolution.

Face aux exigences des client-e-s, un certain nombre de marques se sont engagées ces dernières années dans la fabrication de produits bio, voire vegan. Exit les substances chimiques, les dérivés de pétrole, les parfums synthétiques ou encore les cellules animales. A base d’extraits de plantes, d’argile ou d’algue, enrichis d’huiles essentielles, ils font le bonheur d’une nouvelle génération très attentive à ce qu’elle met sur la peau.

Jusque dans le canton de Neuchâtel

Et dans ce domaine, la Suisse s’est taillé une réputation d’excellence. Le sérieux de ses institutions sanitaires, mais aussi la pureté de son eau, ont drainé des dizaines de fabricants, plus ou moins importants.

Jusque dans le canton de Neuchâtel: depuis Fleurier, le laboratoire Gibro fabrique et distribue sa marque Phyto 5 dans le monde entier. Particularité: la société fut la première au monde à investiguer le champ des produits quantiques, c’est-à-dire chargés énergétiquement.

1. Made in Switzerland

La rigueur, la précision et la qualité typiquement helvétiques ne font pas merveille que dans l’horlogerie. Il est un domaine, à peine moins flamboyant, qui connaît en Suisse une tradition tout aussi remarquable: les produits de beauté.

De l’industrie des parfums – née à la fin du 19e siècle entre Genève et Bâle – aux cliniques spécialisées dans les soins esthétiques – apparues au début du 20e siècle sur la Riviera vaudoise et la Goldküste zurichoise –, le pays a joué un rôle pionnier dans le développement des cosmétiques. Un ancrage et une histoire qui fait du Swiss made un argument de poids auprès d’une clientèle internationale.

(Photo Bernard Python)

2. EAU PURE D’ICI

Le Val-de-Travers est connu pour son absinthe, mais aussi pour ses sources – deux attributs qui vont d’ailleurs de pair. Lorsque le laboratoire Gibro, fabricant de la marque Phyto 5, s’installe à Fleurier en 1979, c’est avant tout la pureté de son eau qu’il vient chercher.

Quelque 30’000 litres par année sont ainsi puisés directement aux sources de l’Areuse. Naturellement filtré par la montagne, le précieux liquide ne contient aucune trace de pollution – particules plastiques, médicaments, hormones… – et ne subit donc aucun traitement chimique avant d’entrer dans la composition des crèmes.

(Photo Lucas Vuitel)

3. MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE ET AROMATHÉRAPIE OCCIDENTALE

Né en 1943, Henri Chenot est le fondateur, dans les années 1970, de la phytocosmétique. Basée sur les préceptes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), cette méthode naturelle utilise les principes de l’aromathérapie occidentale. «Notre société moderne a fait basculer les gens d’une économie de survie vers une économie du désir, explique Camille Blardone, administrateur du laboratoire Gibro. Il en résulte toute sorte de déséquilibres, notamment au niveau alimentaire. Henri Chenot avait compris que la beauté extérieure n’est autre que le reflet de la santé intérieure.»

Notre société moderne a fait basculer les gens d’une économie de survie vers une économie du désir.
Camille Blardone, administrateur du laboratoire Gibro

La MTC voit en effet le corps, le cœur et l’esprit comme un tout. Elle considère les phénomènes non pas en soi, mais en fonction des relations qu’ils ont entre eux, au niveau énergétique essentiellement. La phytocosmétique utilise donc les vertus des plantes pour harmoniser les énergies du corps. Et ainsi agir sur la peau.

4. BIO ET VEGAN

En 2005, la journaliste allemande Rita Stiens révélait, dans un livre qui avait fait grand bruit intitulé «La Vérité sur les cosmétiques», la présence dans les produits de beauté de composants synthétiques, chimiques, dérivés du pétrole ou encore de parabènes, de phtalates et de sulfates.

La prise de conscience qui s’ensuivit propulsa des marques pionnières comme Weleda, Dr Hauschka ou Phyto 5 sur le devant de la scène. Cette dernière est certifiée Ecocert (développement durable), Cosmébio (produits biologiques) et Vegan (pas de cellules animales). De plus, le laboratoire Gibro est labellisé Smog Free Factory.

(Photo Bernard Python)

5. L’APPROCHE QUANTIQUE

C’est la particularité de Phyto 5 depuis 2017: la cosmétique quantique consiste à augmenter le taux vibratoire de l’eau entrant dans la composition des produits. Tenue secrète, cette méthode repose sur les théories de la «mémoire de l’eau», défendues notamment par l’auteur japonais Masaru Emoto et le médecin français Luc Montagnier.

«Lorsqu’elle est en contact avec des matières, notamment polluante, l’eau garde des informations dans sa structure moléculaire, souligne Camille Blardone, administrateur du laboratoire Gibro. Si elle est par exemple purifiée chimiquement, son taux vibratoire s’effondre. La qualité de l’eau est donc essentielle.» Une fois augmentés énergétiquement, les produits quantiques agissent sur l’équilibre des flux vitaux, ce que la médecine traditionnelle chinoise nomme «Qi».

6. L’EXPÉRIENCE PHYTO 5

«Certaines personnes ne viennent ici que pour ça!» Hélène Hausser, fondatrice de l’institut Essentiel à Peseux, travaille avec Phyto 5 depuis 10 ans et propose des soins quantiques depuis leur lancement en 2017.

Une séance qui commence par l’élaboration d’un diagnostic: la cliente choisit, entre cinq cartes (courage, joie, au top, zénitude, créativité), laquelle correspond le mieux à son état émotionnel du moment. Chaque état concorde à un élément de la médecine traditionnelle chinoise: le Bois (printemps), le Feu (été), la Terre (inter-saison), le Métal (automne) et l’Eau (hiver).

Il existe ainsi 125 soins personnalisés. Chacun d’eux agit sur la peau, mais aussi sur l’équilibre énergétique du corps.
Hélène Hausser, fondatrice de l’institut Essentiel à Peseux

Un exercice qui sert à déterminer laquelle de cinq huiles  essentielles sera mélangée aux produits de base. «Il existe ainsi 125 soins personnalisés, relève l’esthéticienne. Chacun d’eux agit sur la peau, mais aussi sur l’équilibre énergétique du corps.»

7. PRÉSENT DANS LE MONDE ENTIER

Le laboratoire Gibro produit quelque 400’000 flacons Phyto 5 par année. Un chiffre qui monte à 1 million, si l’on considère ses autres marques. Introuvables en grandes surfaces, ils sont réservés aux instituts de beauté (3000 dans le monde) et aux SPA d’hôtels 5 étoiles (une vingtaine pour l’instant). «C’est une niche que nous sommes en train de développer», conclut Camille Blardone, administrateur de Gibro.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MiniaturesJaquet Droz: des automates au poignetJaquet Droz: des automates au poignet

Jaquet Droz: des automates au poignet

Jaquet Droz est la dernière maison horlogère à maîtriser l’art des automates. Des créations mécaniques miniaturisées au...

  07.11.2019 08:00

DesignDesign horloger: le paradoxe MilleDesign horloger: le paradoxe Mille

Design horloger: le paradoxe Mille

La marque Richard Mille est considérée comme l’une des plus avant-gardistes du moment, tant au niveau des technologies...

  08.11.2019 05:30

PortraitLe Noirmont: Jérémy Desbraux, digne héritier de Georges WengerLe Noirmont: Jérémy Desbraux, digne héritier de Georges Wenger

ŒnologieŒnologie: les trèsors de Dany PochonŒnologie: les trèsors de Dany Pochon

ArtDes conseils pour devenir collectionneur d’art régionalDes conseils pour devenir collectionneur d’art régional

Top