15.11.2019, 16:14

Neuchâtel: mieux partager les bonnes idées santé

chargement
Favoriser l'activité physique des seniors fait partie des mesures déjà appliquées par de nombreuses communes neuchâteloises.

Prévention Les collectivités publiques neuchâteloises renforcent leur collaboration dans le domaine de la prévention de la santé. Un catalogue des bonnes pratiques, en cours d’élaboration, permettra bientôt aux communes de s’inspirer des actions entreprises ailleurs dans le canton. Un appel à projets est également lancé.

Une bonne idée ne sert à rien si on la garde pour soi. Voilà le moteur principal du projet mené par l’Etat et les communes neuchâteloises pour renforcer leurs actions en faveur de la promotion de la santé, présenté ce vendredi à la presse.

Dans un premier temps, il s’agit de dresser un inventaire de ce que font déjà les collectivités publiques pour affermir le lien social et contribuer à la qualité de vie et au bien-être physique et psychique de leurs habitants. Une fois réalisé, ce catalogue permettra aux communes de s’inspirer des bonnes trouvailles de leurs voisines, sachant qu’il est plus facile d’importer un projet clé en main que de le créer soi-même de toutes pièces.

Toutes les communes ont dit oui

L’ensemble des communes du canton se sont jointes à cette «collaboration renforcée» initiée par le Service de la santé publique, l’Association des communes neuchâteloises et la Conférence des directeurs communaux chargé de la santé (CDC-santé), dans le cadre de la stratégie cantonale de promotion de la santé.

La démarche en cours permet aux communes de rendre visible ce qu’elles font déjà.
Grégory Jaquet, président de la CDC-santé et conseiller communal à Milvignes

Dix-neuf d’entre elles, accompagnées par le Réseau urbain neuchâtelois, ont déjà recensé les actions qu’elles développent sur leur territoire; les douze autres doivent le faire d’ici juin 2020.

Déjà plus de 200 mesures

Aux deux tiers du projet, plus de 200 mesures ont été référencées dans les domaines les plus divers: prévention solaire à la piscine, ouverture des salles de sport aux jeunes le soir et le week-end, fête des voisins, accueil des nouveaux habitants, célébration des noces d’or, programmes d’activité physique et sociale pour les seniors, camps de ski, passeport vacances, lutte contre le bruit, le stress ou l’isolement, etc.

«La démarche en cours permet aux communes de se rendre compte de l’impact de ces actions sur la santé des citoyens, de rendre visible ce qu’elles font déjà et, en parallèle, de les inciter à faire quelques pas supplémentaires», explique Grégory Jaquet, président de la CDC-santé et conseilleur communal à Milvignes.

Appel à projets

Un appel à projets sur trois ans (2019-2021) a été lancé, soutenu par le canton à hauteur de 50 000 francs par année. Des réalisations concrètes ont déjà émergé, comme un dépliant sur l’alimentation des plus de 75 ans à Neuchâtel ou la création d’un chemin forestier à Peseux. Les Villes du Locle et de La Chaux-de-Fonds se sont également rapprochées pour élargir le projet de mentorat Alter Connexion, en faveur des jeunes en difficulté.

Réduire les coûts de la santé

Le projet présenté vendredi a aussi pour ambition de faire baisser les coûts de la santé. Vincent Huguenin-Dumittan, chef du Service de la santé publique, rappelle que les maladies non transmissibles sont responsables de 80% des coûts directs. Et que l’on peut prévenir au moins 80% des cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux et diabètes de type 2, ainsi qu’au moins un tiers des cancers.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéEn septembre, le canton de Neuchâtel invite la population à bouger davantageEn septembre, le canton de Neuchâtel invite la population à bouger davantage

SantéSanté: les cancers sont la première cause de décès chez les hommes en SuisseSanté: les cancers sont la première cause de décès chez les hommes en Suisse

SantéSanté: une personne sur six a été ou sera victime d’un AVC au cours de sa vieSanté: une personne sur six a été ou sera victime d’un AVC au cours de sa vie

Top