11.05.2017, 22:27

La première séance d'information sur l'aménagement du jardin du cloître de la Collégiale attire une petite centaine de personnes

chargement
Les participants ont découvert le jardin du cloître avec son aménagement floral printanier.

Neuchâtel Après la polémique, les explications. Jeudi soir, entouré des principaux acteurs de la restauration/rénovation du cloître de la Collégiale, le conseiller communal Oliver Arni a expliqué les démarches qui ont présidé à l'installation des polémiques dalles en béton.

La réunion a débuté par une visite libre du jardin du cloître de La Collégiale. Lors de la publication des photos montrant le réaménagement de cet espace, une vague de protestations s'était élevée. Les critiques avaient fusé contre le remplacement du jardin du cloître par un sol minéral constitué de dalles en béton.

Aujourd'hui, grâce à sa végétalisation, cet espace présente un visage moins austère. Mais les avis à son égard n'ont pas vraiment changé. "Quelle horreur!", pouvait-on entendre sortir de la bouche de nombreux visiteurs.

Après une longue présentation de l'objet par trois intervenants directement aux prises avec la rénovation/restauration du cloître, la parole a été donnée au public. Si le ton est resté courtois la plupart du temps, les critiques n'ont pas épargné ceux qui ont approuvé ce projet.

Le conseiller communal Olivier Arni, président de la commission de construction, a indiqué qu'une synthèse des réunions avec la population ferait l'objet d'un rapport auprès du Conseil général de Neuchâtel. Mais il n'a pas promis de changement quant au dallage décrié.

Une dernière séance d'information au public se tiendra lundi prochain, entre 18h30 et 20h à la Collégiale.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top