04.11.2019, 18:06

Saint-Blaise: mise au point du Conseil communal contre le référendum sur les travaux du centre

chargement
Le référendum contre le complément de crédit pour les travaux du centre du village de Saint-Blaise n'aura aucun effet pour la population, assure le Conseil communal.

Votations Le Conseil communal de Saint-Blaise ressasse qu’il a fait du mieux possible dans le dossier de réaménagement du centre du village. Il invite le corps électoral à confirmer le crédit voté et à accepter la réduction du nombre de conseillers généraux de 41 à 35.

Accompagné des responsables techniques du chantier, le Conseil communal de Saint-Blaise s’est une nouvelle fois expliqué, ce lundi matin, sur les dépassements, en temps et en argent, qui ont marqué la première phase de réaménagement du centre du village.

Une demande de référendum a abouti contre le crédit complémentaire de 530’000 francs. Le corps électoral tranchera le 24 novembre prochain. Ce jour-là, les Saint-Blaisois détermineront également s’ils désirent voir fonctionner leur Conseil général avec 41 ou 35 membres.

Votation inutile

A trois semaines du scrutin, le Conseil communal a une nouvelle fois reconnu qu’il aurait dû mieux communiquer avec la population, compte tenu des difficultés rencontrées sur ce chantier. Il n’en a pas moins martelé que le comité référendaire fait fausse route. «Il a confondu référendum et initiative», lance le président de commune. «Le Service des communes nous a confirmé que, quelle que soit l’issue de cette votation, cela ne changera rien à la dépense complémentaire», poursuit Julien Noyer.

Chargé des Travaux publics, Caryl Beljean confirme que les aménagements ont été réalisés et toutes les factures sont d’ores et déjà payées. Le conseiller communal indique par ailleurs que, «pour obtenir une deuxième expertise, les deux coprésidents du comité référendaires auraient pu demander au Conseil général de voter un crédit, puisqu’ils siègent au législatif.» L’édile soutient en outre qu’une multiplication des sondages du sous-sol n’aurait rien changé à la donne. «Nous aurions creusé et aurions dû payer», image Caryl Beljean.

Concernant le manque de transparence, le Conseil communal s’inscrit en faux. Il affirme avoir régulièrement informé les commissions concernées et s’engage à mieux faire lors de la deuxième phase des travaux, qui débuteront vers le 20 janvier prochain.

Moins d’élus

Un autre référendum, obligatoire celui-là, sera soumis ce même 24 novembre aux électeurs saint-blaisois. Il touche au nombre de conseillers généraux. Confrontées à un manque de candidats, les autorités communales proposent de réduire le nombre de 41 à 35 membres au législatif, à partir de la prochaine législature.

Actuellement, cinq sièges au Conseil général de Saint-Blaise sont vides, faute de bonnes volontés.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ChantierSaint-Blaise: Le Conseil communal s'ouvre aux riverains pour la deuxième phase de réaménagement du centre.Saint-Blaise: Le Conseil communal s'ouvre aux riverains pour la deuxième phase de réaménagement du centre.

ControverseSaint-Blaise: les référendaires se disent confortés par une carte du sous-sol de la zone en travauxSaint-Blaise: les référendaires se disent confortés par une carte du sous-sol de la zone en travaux

VotationSaint-Blaise: le référendum sur le dépassement de crédit a aboutiSaint-Blaise: le référendum sur le dépassement de crédit a abouti

Saint-Blaise: le référendum a abouti

Les citoyens de Saint-Blaise voteront le 24 novembre prochain sur le crédit complémentaire de 530’000 francs lié aux...

  03.09.2019 11:32

Top