22.08.2018, 17:15

Un chef de service de la Ville de Neuchâtel accusé de mobbing et suspendu

Premium
chargement
Plusieurs plaintes sont remontées au Conseil communal.

MOBBING Un cadre du Service de l’urbanisme de la Ville de Neuchâtel est accusé de harcèlement psychologique par plusieurs collaborateurs pour des faits répétés.

Le Conseil communal de Neuchâtel a suspendu avec effet immédiat, à la mi-juillet, l’un de ses chefs de service. Selon notre enquête, ce cadre, qui gère une vingtaine de collaborateurs au sein du dicastère de l’Urbanisme, est accusé de mobbing (harcèlement psychologique) par plusieurs employés. Les plaignants sont tant des femmes que des hommes.

Si ses compétences professionnelles...

À lire aussi...

RapprochementLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pasLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pas

FusionLes travaux pour la nouvelle commune de Neuchâtel sont lancésLes travaux pour la nouvelle commune de Neuchâtel sont lancés

FinancesSaint-Blaise: baisse des impôts de deux points et vente du téléréseau soumises au législatifSaint-Blaise: baisse des impôts de deux points et vente du téléréseau soumises au législatif

événementMondiaux d’unihockey féminin: la Suisse affrontera la LettonieMondiaux d’unihockey féminin: la Suisse affrontera la Lettonie

Jeune publicNeuchâtel: avec Benjamin Knobil, c’est le «Petchi» au PommierNeuchâtel: avec Benjamin Knobil, c’est le «Petchi» au Pommier

Top