Neuchâtel Xamax FCS
 19.04.2019, 16:32

Stéphane Henchoz: «Face à Young Boys, il faudra réaliser une performance qui sorte de l’ordinaire»

chargement
 Stéphane Henchoz croit aux chances de Xamax face à YB. (KEYSTONE/Ti-Press/Samuel Golay)
Super League

Young Boys qui célèbre son titre, le dernier (et premier dans la nouvelle Maladière) match de Steve von Bergen à Neuchâtel, le lundi de Pâques… Les raisons de fêter ne manqueront pas, mais Xamax ne se laissera pas distraire.

Parole de Stéphane Henchoz. «Que ce soit le week-end pascal ne change rien. Nous nous entraînons comme pour n’importe quel match. Tout juste avons-nous avancé la séance dominicale d’une demi-heure pour que les joueurs puissent passer un peu plus de temps en famille», explique l’entraîneur.

A sept journées du terme du championnat, dans la position xamaxienne (9e), pas question de laisser passer la moindre opportunité d’engranger des points. «Je crois que l’équipe est capable de poser des problèmes à YB et de ramener quelque chose. Même si pour cela il faudra réaliser une performance qui sorte de l’ordinaire.»

«Aucun cadeau»

Parce que Stéphane Henchoz ne croit pas à des Bernois avec la tête ailleurs. «Young Boys est parvenu à instaurer une ‘culture de la gagne’. Ce n’était pas évident en Suisse et pourtant les ‘jaune et noir’ l’ont fait. Je ne sais pas quelle équipe Gerardo Seoane va aligner (réd: Miralem Sulejmani est blessé et Nicolas Moumi Ngamaleu est suspendu) mais nous ne devons nous attendre à aucun cadeau.»

Le capitaine Laurent Walthert admire aussi les champions: «Ce que Young Boys a réussi à créer en aussi peu de temps est remarquable. Ce mélange entre joueurs d’expérience et excellents jeunes – qui pourront renflouer les caisses du club en étant transférés – représente un exemple à suivre. Mais surtout, je suis frappé par la joie que cette équipe dégage quand elle joue. Nous devrons être concentrés durant les 90 minutes et être prêts à relever le défi physique.»

Xamax, toutefois, malgré la suspension de Geoffroy Serey Die (seul absent annoncé), ne part pas battu d’avance. «L’importance de Serey Die sur le terrain et en dehors n’est plus à démontrer. Cela étant, je rappelle que sans lui nous avons battu Thoune et avons ramené un précieux point de Lugano. Il existe des solutions alternatives.»

Le souvenir de Bâle

Reste que le respect des consignes sera primordial. «Contre toutes les équipes, mais encore davantage face à YB, il faudra être irréprochable quand on n’a pas le ballon. Face à de telles individualités, une demi-erreur se paie cash. En étant bien en place, on aura l’opportunité de se créer des occasions, qu’il s’agira d’exploiter. Je ne suis pas inquiet, lors de chaque match nous nous sommes créé des chances. Il n’en ira pas autrement face à YB»

Attention ne signifie pas crainte. «Il ne faut pas avoir peur de l’adversaire. Je crois que nous avions commis cette erreur contre Bâle et être trop respectueux ne nous avait pas réussi (réd: défaite 2-0 à la Maladière le 23 février)», rappelle le coach.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top