Points de vue
 16.04.2018, 12:00

Point de vue de Denis Müller: "Une laïcité en marche"

chargement
Le président Emmanuel Macron s'est récemment exprimé devant la Conférence des évêques de France.

 16.04.2018, 12:00 Point de vue de Denis Müller: "Une laïcité en marche"

Forum Denis Müller, théologien et éthicien, évoque le discours d'Emmanuel Macron devant la Conférence des évêques de France. Découvrez son point de vue: comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer régulièrement sur des sujets d’actualité.

Il paraît qu’Emmanuel Macron est un vieux réactionnaire de droite; c’est de plus un adversaire de la seule laïcité qui vaille, il porte des pulls chicos, dixit le social-démocrate et nostalgique Hollande. Bref: Macron, un an après son élection, est une sorte de Saint-Sébastien criblé de flèches de moult provenances, Wauquiez, Le Pen, Mélenchon et les socialistes attaquant tous le même martyr d’un seul trait et d’une seule visée.

Mais quelle chance a la France de tenir ainsi à sa tête un homme qui sait allier la hauteur et la clarté, la verticalité et la fermeté! Il vient d’en donner une nouvelle fois le signe, dans son discours prononcé le 9 avril à Paris, aux Bernardins, devant la Conférence des évêques français. Macron exécute-t-il toute idée de laïcité? Absolument pas. Il affirme au contraire que la laïcité, loin de succomber à l’indifférence, permet à la raison de dialoguer avec la transcendance. 

Citant Paul Ricoeur dans une conférence qu’il avait donnée en 1967 à Amiens, dix ans avant la naissance de Macron dans cette même ville de province, il souligne que l’espérance attend toujours plus que l’effectuable. La politique doit rester ouverte sur une transcendance – comme la laïcité. Macron soutient que le thème commun aux Eglises et à la politique, par-delà ce qui les sépare, n’est autre que l’humanisme.

L’humanisme est le socle de la laïcité. Selon Macron, la difficile politique envers les migrants conduite par le gouvernement français s’efforce de tenir ensemble le droit et l’humanisme. Le jeune président essaie de tirer la France vers le haut et en avant. Il aura déjà au moins contribué à dépoussiérer la France et nos propres esprits encrassés.


Top